faites un don

le nid

le nid

"Le NID", est le nom du premier centre créé, entièrement rénové et équipé, par la fondatrice Rita Zniber en mars 1988 au 5ème étage de l’hôpital dans une partie des ailes alors désaffectées, avec 23 bébés dont le plus âgé avait 19 mois.

En 17 ans, ce centre a abrité et parfois dépassé à la fois, les 350 enfants et adolescents non adoptés. Le NID étant inadapté pour une telle capacité……
Plus de 1600 enfants y ont transité.

Depuis 2007, avec la création du deuxième centre l’ANNEXE DU NID, dans le quartier de Bab Jdid, le NID ne prend plus qu’en charge les nourrissons jusqu’à l’âge de 7 ans, âge où ils sont ensuite transférés au nouveau centre, et les handicappés.

Historique du Nid

En 1988, nous disposions du tiers de la plus petite des ailes du 5ème étage, que nous avons repartie comme suit :

  • Une petite buanderie
  • une pouponnière,
  • une cuisine et biberonnerie
  • une salle de bain
  • une grande chambre à coucher
  • un bureau

Deux ans plus tard, en 1990, création au sein du centre d'une infirmerie destinée à pallier aux carences, alors très graves, du Service de Pédiatrie de l'hôpital, dans le cadre des soins apportés aux nourrissons abandonnés requérant une prise en charge hospitalière.

Notre infirmerie a fait place depuis, à une modeste unité de soins intensifs. Climatisée, équipée d'un système de désinfection des locaux, de cloches à oxygène, de couveuses, de lampes bleues (pour lutter contre l’ictère physiologique), d’un poupinel et de divers matériels médicaux.
Possédant tous les médicaments nécessaires, cette Unité est arrivée à faire baisser le taux de mortalité* de façon spectaculaire !

Cliquer ici pour en savoir plus Cliquer ici pour réduire

* Les nouveau-nés abandonnés souffrent le plus souvent d’infection néo-natale presque souvent assez sévères pour nécessiter le recours à un traitement lourd, faisant appel à l’association d’une céphalosporine de 3éme génération et d’un aminoside.
L’atteinte d’une infection secondaire aux maladies sexuellement transmissibles est souvent recherchée (Syphilis, Gonococcie, Infection à VIH ou autre).
La souffrance néo-natale vient ensuite en second lieu pour compliquer le tableau clinique initial et compromettre le pronostic cérébral : il s’agit de l’hypothermie, de l’hypoxie et de l’acidose. L’équipement de l’infirmerie en particulier avec ses couveuses à lumière blanche permet la prise en charge de ces malades dans des conditions optimales.

En 1997, l’hôpital nous a légué toute l’aile du 5ème étage ce qui nous a permis de mieux subvenir aux besoins des enfants abandonnés, dont le nombre avait augmenté rapidement.

Aujourd’hui le NID prend en charge un peu moins de 100 bébés et enfants en dessous de l’âge de sept ans grâce au nouveau Centre l’Annexe du Nid ainsi qu’a la grande avancée de la Fondation en matière de Kafala (service juridique interne rapide pour l’obtention des jugements d’abandons, collaboration étroite avec les services et autorités marocaines concernées par la kafala, convention avec des agences étrangère d’adoption, etc.) En effet, la Fondation a réussi à relever le défi de placer rapidement des bébés et enfants en bas âge dans des familles d’accueils. A ce jour, plus de 1260 enfants ont été adoptés.

  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid
  • Le nid